Être esclave de ses biens

Le titre de cette entrée est un commentaire que j’ai fait à ma mère au sujet de ma voiture. Je lui mentionnais que je ne pensais pas m’acheter une autre voiture quand la mienne serait finie. Elle est payée depuis décembre 2021 après 6 ans de mensualités.

J’ai résisté à acheter une voiture le plus longtemps possible. J’ai été influencé en ce sens par les groupes punks que j’écoutais lorsque j’étais adolescent et début vingtaine. Surtout le groupe Fifteen qui disait d’utiliser un vélo à la place d’une voiture. Leur message était très clair sur les voitures: F??k cars. Voir =>Fifteen. J’ai finalement succombé à l’âge de 39 ans. Oui, j’ai résisté longtemps avant d’acheter une voiture. J’ai gardé la première de 2011 à 2015. Elle était manuelle, donc je trouvais cela difficile à conduire à Montréal. En fin 2015, j’ai acheté une voiture automatique. En fait, j’ai passé d’une Ford Fiesta 2011 neuve à une Ford Focus 2016 neuve. Je ne voulais pas d’une grosse voiture parce que cela pollue trop.

Quand j’ai acheté ma première voiture alors je me disais que je serais libre d’aller partout où que je veuille. Je me suis rendu compte que le sentiment de liberté n’était pas vraiment là. Je ne conduisais pas l’auto par une impulsion pour me rendre quelque part. Le plus de routes que j’ai faites avec: c’est un voyage, dans les provinces des maritimes, en 2012, pendant 2 semaines avec un ami. Sinon, je ne l’ai jamais utilisé vraiment. En 2015, j’ai changé d’emploi et j’ai pris l’option de me payer un stationnement au bureau. Je voyageais de Verdun au métro Lionel-Groulx. Pas une longue distance. En 2016, j’ai déménagé à LaSalle, loin du métro, donc j’appréciais de voyager en auto. Dans les deux cas, j’aurais pu faire en transport en commun. En 2019, j’ai changé d’emploi pour COFOMO en mandat chez Hydro-Québec. En 2021, je suis devenu permanent chez Hydro-Québec. Je voyage par transport en commun pour aller à mon bureau. Par contre, depuis la COVID et le télétravail alors je me déplace qu’une fois par mois au bureau.

Donc, depuis quelques années, je me demande à quoi sert ma voiture. Je m’en sers pour faire des courses locales et aller visiter ma mère. Pour mes courses locales, j’ai l’intention quand je serais plus en formes, de les faire a pied. Depuis le mois de mai, je fais des marches presque tous les jours pour me remettre en forme. Pour visiter ma mère à Brossard alors je penserais de prendre le taxi ou Uber. Je le fais une fois aux deux semaines. Cela me reviendrait beaucoup moins cher qu’une voiture. Je n’aurais plus à payer les assurances, l’espace de stationnement dans le garage dont j’habite et l’essence. Pour l’instant, je garde la voiture parce qu’elle est payée, mais rembarquer dans un autre paiement mensuel pour une nouvelle voiture alors je n’y pense pas.

Tout cela m’amène à mon titre. Est-ce que j’ai acheté une voiture par statut social ou influencé par les annonces de voiture qui annoncent la liberté ? Je me suis plus senti obligé à avoir un bien que je n’utilise pas à plein de potentiel et avoir eu l’argent que cela coutait pour mettre ailleurs m’aurais surement apporté plus de liberté. Donc, j’étais rendu à me poser la question: est-ce que je suis l’esclave de la voiture à la place de l’inverse ?

Leave a comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.