Facebook et moi

Je profite de la nouvelle que Facebook et sa suite de sites étaient en panne de 11:45 à 18:00 pour parler de son utilisation par moi. C’est simple, cela fait trois ans que je ne suis plus sur Facebook. Pour les curieux, je ne m’en porte pas plus mal et le site ne me manque pas. J’ai créé mon compte sur Facebook en 2007 à la demande de collègues de travail. Au début, j’appréciais le site. Il m’a permis de renouer avec plein de vieilles connaissances et de suivre ce qui leur arrivait. La désinformation au début n’était pas ce qu’elle allait devenir plusieurs années plus tard. Les dernières années que j’étais dessus, l’algorithme faisait apparaitre dans mon fils de nouvelles: 1 – des annonces 2- des statuts d’amis dont j’interagissais souvent avec. L’algorithme a coupé les statuts des amis dont je n’interagissais pas avec. Ces statuts m’intéressaient énormément! Ce n’est pas parce que je n’interagis pas avec eux que je ne veux pas de nouvelles d’eux. En plus, de plus en plus de membres de ma famille ont commencé à reposter des articles de désinformations. Ces membres de familles ne prenaient même pas la peine de vérifier l’information avant de poster.

Ces raisons m’ont fait quitter Facebook en 2018. J’ai effacé mon compte et je ne suis jamais revenu.

J’ai un compte Twitter que je suis des personnalités politiques, informatiques et artistiques qui postent souvent. Je ne suis presque pas de personne non vérifié donc j’évite beaucoup de désinformation. Je n’ai rien contre une personne qui a une opinion, mais qui pense son opinion non fondée sur la science est plus vrai que celui d’un médecin sur un sujet médical. Je n’aime pas cela.

Je crois que je suis plus que je suis plus zen depuis que j’ai coupé tout le bruit de Facebook.

Leave a comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.